Une toute première sage femme pour la Côte de Gaspé

Translate video
To translate this video to French or another language:
  1. Start playing the video
  2. Click CC at bottom right
  3. Click the gear icon to its right
  4. Click Subtitles/CC
  5. Click Auto-translate
  6. Select language you want

Une toute première sage femme pour la Côte de Gaspé

La MRC de la Côte-de-Gaspé a engagé une première sage-femme, ce qui permet d’offrir une alternative réelle aux femmes qui souhaitent évoluer à l’extérieur du système hospitalier tout au long de leur grossesse.  

Marc Bert - Initiative du journalisme local

Il y a longtemps que l’embauche d’une sage-femme dans la région était attendue : le collectif Accès Sages femmes Côte-de-Gaspé portait cette demande auprès des autorités compétentes depuis plus d’une décennie. « C’est quand même 12 ans de revendication, de démarche, d’attente pour avoir enfin le service sage-femme qui se déploie ici », a affirmé Alexandra Ross-Rioux, qui entrera en poste comme sage-femme à partir de septembre prochain.

Cette dernière assurera le déploiement du service sur le territoire, en plus de participer aux diverses activités de périnatalité au sein de la maison de la famille Parenfant de Gaspé. « Nous [les sages-femmes], un peu comme un médecin ou une infirmière praticienne spécialisée, on est des professionnels autonomes, donc on assure le suivi complet de la grossesse, de la naissance et de la période post-natale », a-t-elle expliqué, ajoutant que la mère et son bébé seront accompagnés jusqu'à six semaines après la naissance.

Le service ne devrait pas se limiter à une seule ressource sur le territoire, mais serait ultimement constitué d’une équipe de trois à quatre sages-femmes. « Éventuellement, j’aurai des collègues qui viendront me rejoindre, c’est le but du projet », a dit Alexandra Ross-Rioux, précisant que ce nombre de professionnelles était requis pour offrir une gamme de service complet et autonome, notamment l’accouchement à l’extérieur d’un centre hospitalier.

Sage-femme : un historique au Québec

Avant la reconnaissance officielle de la profession de sage-femme en 1999, les accouchements se déroulaient principalement à domicile, accompagnés par des femmes d'expérience. Cependant, dans les années 50, un exode vers les hôpitaux a entraîné une médicalisation excessive des accouchements. Ce mouvement a suscité une réappropriation de la naissance dans les années 70, avec un regain d'intérêt pour les accouchements à domicile.

La formation pour devenir sage-femme est rigoureuse et se déroule à l'Université du Québec à Trois-Rivières, comme nous l'explique Alexandra Ross Rio. « En fait, on ne s'improvise pas sage-femme du tout. C'est quand même une formation universitaire. »

 

Comments

We encourage comments which further the dialogue about the stories we post. Comments will be moderated and posted if they follow these guidelines:

  • be respectful
  • substantiate your opinion
  • do not violate Canadian laws including but not limited to libel and slander, copyright
  • do not post hateful and abusive commentary or any comment which demeans or disrespects others.

The Community Media Portal reserves the right to reject any comments which do not adhere to these minimum standards.

Add new comment

Image CAPTCHA
Enter the characters shown in the image.
Video Upload Date: May 26, 2023

La Télévision du Rocher-Percé est une entreprise d'économie sociale ayant pour mission de couvrir la MRC du Rocher Percé, d'offrir une programmation télévisuelle orientée vers la participation et le développement de notre communauté et inspirée des valeurs citoyennes.

Nous produisons un bulletin d'informations locales hebdomadaire et réalisons plusieurs émissions en collaboration avec des bénévoles du milieu.

Quebec
-
MRC du Rocher-Percé

Recent Media