COVID-19| Augmentation de la violence conjugale dans Vaudreuil-Soulanges

crédit d'image
csur.tv
Traduire vidéo
Pour traduire cette vidéo en anglais ou dans toute autre langue:
  1. Mettre en route la vidéo
  2. Cliquer sur l’icône « CC » (Sous-titre) en bas à droite
  3. Cliquer sur l’icône « Settings » (Paramètre) en bas à droite
  4. Cliquer sur «Subtitles » (Sous-titres)
  5. Cliquer sur « Auto-translate » (Traduire automatiquement)
  6. Sélectionner la langue de votre choix

COVID-19| Augmentation de la violence conjugale dans Vaudreuil-Soulanges

Dans son dernier rapport ‘’Hébergement femmes Canada’’ signalait que les cas de violences conjugales ont augmenté avec la pandémie. L'organisme indique que sur les 550 maisons d'hébergement au Québec, 59 % ont vu une diminution des appels au début du confinement. Mais lorsque ces mesures se sont relâchées, plus de 61 % de ces maisons ont vu le nombre d'appels bondir. La directrice générale Véronique Girard de la maison d'hébergement La Passerelle, explique que dans la région de Vaudreuil-Soulanges le même phénomène a eu lieu, ainsi que les demandes de renseignements. Pendant le premier confinement en mars 2020 les agressions conjugales ont grimpé de façon exponentielle.

«Le fait d’être confinées avec leurs conjoints violents, les enjeux financiers dû à la pandémie, l’adaptation à cette nouvelle réalité, l'aspect scolaire avec les écoles fermées, l'isolation, ce ne sont pas les meilleurs contextes pour réussir à partir».

La pandémie a mis de l'avant beaucoup d’enjeux sociaux déjà existants. Les agressions contre les femmes par leurs conjoints n’est pas chose nouvelle, depuis des nombreuses années des groupes de femmes travaillent à diminuer et prévenir la violence conjugale. Par contre les services offerts aux victimes sont limités, le processus de transition pour une femme qui décide de partir est extrêmement long. Les maisons d'hébergement d’urgence sont seulement disponibles pour des séjours à court terme, alors que les maisons de deuxième étape, qui permettent des séjours beaucoup plus longs, sont restreintes et il n'y en a pas dans toutes les régions. Les victimes doivent parfois changer de région, s’éloigner de leurs familles, changer les enfants d’école donc la problématique se multiplie.

Véronique Girard précise que les maisons d’hébergement ont besoin de plus de soutiens, de logements, des meilleures conditions pour les employées qui travaillent extrêmement fort et ne sont pas reconnues à leur juste valeur. La bonne nouvelle est que les différents paliers gouvernementaux ont réalisé l’ampleur du phénomène de la violence conjugale.

***

Journaliste-reporter- Danilo Vergara

Commentaires

Nous encourageons les commentaires qui favorisent le dialogue sur les histoires que nous publions. Les commentaires seront modérés et publiés s'ils respectent ces lignes directrices:

  • être respectueux
  • étayer votre opinion
  • ne violent pas les lois canadiennes, y compris, mais sans s'y limiter, la diffamation et la calomnie, le droit d'auteur
  • ne postez pas de commentaires haineux et abusifs ou tout commentaire qui rabaisse ou manque de respect aux autres.

Le portail des médias communautaires se réserve le droit de rejeter tout commentaire ne respectant pas ces normes minimales.

Québec
-
Vaudreuil-Soulanges

La télévision communautaire CSUR LA TÉLÉ s’est donné comme mission de créer, produire et réaliser des émissions de télévision POUR, PAR et AVEC les citoyens de la région de Vaudreuil-Soulanges. 

Video Upload Date: 12 Jan 2021

Médias récents